Intégration

Un nouveau programme radio pour informer les Albanais de plus de 55 ans

Prochaine émission: Convention sur la sécurité sociale entre la Suisse et le Kosovo: quel impact pour les retraités? sera diffusé ce samedi 20 mars à 19h. Nous vous enverrons demain le lien pour l’écouter depuis votre téléphone. Portez-vous bien! Entretien avec Hajzeraj, collaboratrice du Programme Âge et Migration.

Luljeta Krasniqi Hajzeraj fait partie de l’équipe depuis le début des émissions de radio et de la création du Programme « Âge et Migration » de l’organisation EPER (HEKS) en 2012. Elle est collaboratrice du programme et en charge de la communauté albanophone dans les cantons de Genève et de Vaud.

Dans un interview pour albinfo.ch, elle dévoile l’offre du programme pour lequel elle travaille et encourage les personnes de 55 ans et plus à participer à ce programme qui les informe sur des sujets importants en matière de sécurité sociale et santé.

Albinfo.ch: Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter le programme « Âge et Migration » de l’organisation « EPER »?

Luljeta Hajzeraj: Le programme « Âge et Migration » a été mis sur pied en 2012 dans le canton de Vaud. L’idée de ce programme est née sur le constat qu’il y avait un énorme besoin en informations pour le public senior migrant. En 2012, une analyse des besoins de la population de l’ex- Yougoslavie a été faite et le constat principal met en lumière un besoin important d’informer les migrants de plus de 55 ans sur le système social et sanitaire. Nous avons également relevé qu’il y avait un besoin d’organiser diverses activités culturelles et récréatives afin de sortir cette population de l’isolement.

De plus, nous offrons des permanences d’écoute et d’orientation permettant aux personnes de parler de leur situation personnelle, via notre permanence téléphonique ou sur rendez-vous.

Albinfo.ch: Quel est votre rôle dans ce programme et depuis quand êtes-vous engagée?

Luljeta Hajzeraj: Je fais partie de l’équipe depuis le lancement du programme en 2012. Je suis collaboratrice du programme et chargée de la communauté albanophone dans les cantons de Genève et de Vaud.

Valdet Ballabani

Albinfo.ch: D’où est venue l’idée de réaliser des émissions de radio en albanais?

Luljeta Hajzeraj: Sachant qu’il existe un grand besoin d’information de cette population et compte tenu des circonstances créés par la pandémie et plus particulièrement par la première phase de semi- confinement, le besoin d’informations a été accentué. L’incapacité d’organiser des séances d’information en présentiel et en groupe nous a poussé à trouver une autre façon pour les informer. Informer les migrants âgés via Zoom, Skype n’était pas un moyen adéquat et accessible par cette catégorie de la population. La radio est donc venue comme une alternative pour les informer ainsi qu’atteindre un grand nombre de la population et ce en un seul clic.

À la base, l’idée était de faire des émissions en direct et de faire en sorte que les intervenants puissent répondre en direct aux questions de nos bénéficiaires. Mais nous nous sommes rapidement rendu compte que techniquement parlant et dans le laps de temps que nous avions à disposition, c’était extrêmement compliqué. Nous avons donc opté pour du « faux direct ». Nous avons récolté

les questions de nos bénéficiaires au préalable et nous avons ensuite enregistré l’émission dans des conditions du direct. Ainsi, les personnes reçoivent le lien au moment de la diffusion de l’émission.

Albinfo.ch: Que comptez-vous accomplir avec ces émissions de radio et combien de temps durera le projet?

Luljeta Hajzeraj: Nous avons obtenu un soutien financier pour une phase de quatre mois pour tester si la radio était le bon moyen d’information.

L’objectif est d’atteindre le plus grand nombre possible de personnes de notre public et de les informer sur les sujets qui les préoccupent durant cette période, tels que: les droits au travail pendant la pandémie; la Convention sur la sécurité sociale entre le Kosovo et la Suisse ainsi que la possibilité de quitter définitivement la Suisse avec un droit à la retraite; l’effet de la migration sur le bien-être psychosocial (avec un témoignage d’un migrant des années 90); l’effet de la pandémie du COVID-19 sur notre santé mentale.

Albinfo.ch: Quand est-ce que vos émissions de radio peuvent-elles être écoutées?

Luljeta Hajzeraj: Nous diffuserons au total quatre émissions en albanais, quatre samedis d’affilée à 19h (13 mars, 20 mars, 27 mars et 3 avril), ainsi qu’une émission en français le 10 avril.

La première émission sur les droits des travailleurs a été diffusée le 13 mars à 19h00 et peut être réécoutée sur notre site: https://www.eper.ch/emission-info-55

Les émissions suivantes peuvent être écoutées tous les samedis, à partir de 19h00 et en un seul clic sur le lien que nous envoyons à l’avance, la veille.

Albinfo.ch: Où est ce que Luljeta se sent-elle le mieux, à la radio ou au téléphone pour donner des conseils aux Albanais en Suisse?

Luljeta Hajzeraj: Je me sens bien là où je peux être utile pour fournir des informations et venir en aide aux personnes qui s’orientent vers moi.

La radio est un moyen d’informer les bénéficiaires sur une thématique concrète, en tenant en compte des questions récoltées. Cet outil nous permet d’informer un groupe plus large. Néanmoins, donner des conseils par téléphone reste le bon moyen pour traiter les questions personnelles.

Je reste joignable pour tout Albanais de 55 ans et plus au numéro: 077 498 35 70 ou à l’adresse email: [email protected]

Albinfo.ch: Qu’y a-t-il de beau et de difficile d’être animateur radio?

Luljeta Hajzeraj: Tout d’abord, les membres de notre équipe ne sont pas des animateurs radio, la radio est devenue, malgré nous, un moyen alternatif pendant le COVID-19, et pour cela nous avons suivi une petite formation d’une journée, et nous essayons de faire de notre mieux pour transmettre les informations. Notre programme n’a pas l’intention de se transformer en radio, mais cette dernière reste actuellement un moyen d’information adéquat.

Ce qu’il y a de beau est la transmission d’informations, tandis que la difficulté est la distance physique.

Qui est Luljeta Hajzeraj?

 Je suis Luljeta Krasniqi Hajzeraj, de Prishtina, juriste de profession. J’ai travaillé pendant douze ans à Prishtina en tant que responsable du secteur juridique d’une entreprise publique ainsi qu’en tant que représentante de cette entreprise devant les tribunaux respectifs. Je travaille en Suisse depuis le lancement du programme «Âge et Migration », soit depuis 2012, en tant que collaboratrice du programme dans les cantons de Vaud et de Genève. Mon objectif a toujours été et reste d’informer ainsi que d’aider au maximum notre public pour les différentes prestations sociales et sanitaires.

 Luljeta Krasniqi Hajzeraj, collaboratrice du programme Âge et Migration, EPER. tél: 077 498 35 70

 Adresse email: [email protected]

 Pour toute question supplémentaire sur le programme Age et Migration : https://www.eper.ch/ project-explorer/age-et-migration-1

 Photo: Julie Lovrens et Julien Laufer

Prochaine émission: Convention sur la sécurité sociale entre la Suisse et le Kosovo: quel impact sur les retraités? Elle sera diffusée ce samedi 20 mars à partir de 19h. Nous vous enverrons demain le lien à écouter sur votre téléphone.

http://ageetmigration.ice.infomaniak.ch/ageetmigration-64…

Portez-vous bien!


LAJME INTERESANTE NGA INTERNETI