Thématique

Lettre ouverte de la conseillère fédérale Viola Amherd à la délégation olympique suisse

Jamais encore les Suissesses n’avaient gagné autant de médailles; jamais depuis 1952, à Helsinki, une délégation suisse n’avait connu un tel succès

Lettre ouverte de la conseillère fédérale Viola Amherd, cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS à la délégation olympique suisse ainsi qu’à toutes celles et à tous ceux qui ont soutenu cette délégation.

Chères et chers athlètes,
Mesdames, Messieurs,

Vous toutes et tous avez fait le bonheur, ces deux dernières semaines, de la population helvétique en réalisant d’incroyables performances aux Jeux olympiques de Tokyo. La première semaine, pas une journée ne s’est achevée sans une médaille d’or, d’argent ou de bronze, parfois même plusieurs dans une même discipline. Jamais encore les Suissesses n’avaient gagné autant de médailles; jamais depuis 1952, à Helsinki, une délégation suisse n’avait connu un tel succès. Chaque fois, j’étais émue. J’aurais tellement voulu être là et pouvoir prendre nos athlètes dans mes bras pour les féliciter.

La pandémie actuelle en a décidé autrement. Pour tous les athlètes aussi, le coronavirus a représenté un défi particulier. Ces derniers mois encore, l’incertitude a pesé sur la tenue des Jeux. Après avoir été repoussée de 2020 à 2021, la manifestation sportive la plus importante du monde était menacée par une hausse substantielle des cas de COVID-19 au Japon juste avant le coup d’envoi. J’admire votre détermination et la volonté que vous affichez à tout miser sur cet objectif. Vous servez de modèles aux jeunes et aux moins jeunes, et notamment à tous les enfants et adolescents qui cherchent à imiter leurs idoles.

Tous les athlètes n’ont certes pas obtenu de médaille ou de diplôme, mais chacune et chacun a fait de son mieux le jour J, luttant, souffrant ou tremblant jusqu’au dernier moment. En sport, joie et déception se côtoient. De tels exploits sportifs ne seraient pas possibles sans le soutien, d’une part, des parents et, d’autre part, de tous les membres des clubs et des fédérations qui, jour après jour, accompagnent les athlètes à titre bénévole ou professionnel dans leur carrière sportive.

Nous disposons, grâce à Swiss Olympic, d’une organisation faîtière qui épaule ses membres et sait mettre à profit le soutien apporté par la Confédération. L’étude sur le sport d’élite en Suisse récemment publiée par l’Office fédéral du sport montre que nos systèmes d’encouragement fonctionnent. C’est la raison pour laquelle je tiens à remercier ici toutes les personnes qui travaillent à la Haute école fédérale de sport de Macolin et plus généralement à l’Office fédéral du sport à Macolin et à Tenero. Pour finir, je souhaite également souligner tout le travail accompli dans le cadre de la promotion du sport d’élite dans l’armée, comme sept des treize médailles ont été remportées par des soldates et soldats sport ou par des sportives et sportifs d’élite au statut de militaire contractuel.

Bravo et merci. Vous avivez la flamme olympique pour les prochains Jeux qui se dérouleront à Pékin puis à Paris.

Meilleures salutations

Viola Amherd
Conseillère fédérale


LAJME INTERESANTE NGA INTERNETI