Coronavirus: minutes par minutes

Écoles de recrues : sorties et congés de fin de semaine à nouveau accordés dès aujourd’hui

Cependant, ces assouplissements ne s’appliquent pas à celles et ceux qui ont été testés positifs ou qui sont entrés en contact avec des personnes testées positives et se trouvent en isolement ou en quarantaine

À partir de cette semaine, les congés généraux dans les écoles de recrues sont à nouveau accordés comme à l’ordinaire. Dans la mesure où la situation épidémiologique le permet, les recrues et les cadres bénéficient donc d’une sortie en dehors des places d’arme et peuvent rentrer chez eux tous les week-ends.

Moyennant le respect des mesures décidées par le Conseil fédéral, en vigueur depuis le 26 juin 2021, tous les militaires des écoles de recrues (ER) bénéficient à nouveau d’une sortie par semaine dans le civil et peuvent rentrer dans leur famille tous les week-ends. Cela vaut tant pour les militaires qui ont reçu une ou deux doses de vaccin ou qui ont guéri du coronavirus que pour les non-vaccinés. Cependant, ces assouplissements ne s’appliquent pas à celles et ceux qui ont été testés positifs ou qui sont entrés en contact avec des personnes testées positives et se trouvent en isolement ou en quarantaine. Si la situation épidémiologique devait à nouveau se dégrader, ces mesures seraient adaptées en conséquence.

Près de 45 % des recrues et des cadres de l’ER d’été 2021 ont saisi l’offre de l’armée et ont accepté de se faire vacciner contre le COVID-19 durant leur service. La première dose a été injectée aux militaires lors de la deuxième semaine de l’ER, c’est-à-dire dès le 11 juillet 2021. Quant à la deuxième dose, elle leur sera injectée au cours de la sixième semaine de l’ER, soit à partir du 9 août 2021. Près de 25 % des militaires dans les ER en cours ont déjà été vaccinés avant leur entrée au service, dans un cadre civil.

À l’exception des militaires qui ont déjà été entièrement vaccinés dans le civil ou qui ont guéri du coronavirus, toutes les recrues et tous les cadres continueront à être testés à un rythme hebdomadaire jusqu’à la fin de la sixième semaine de l’ER. À compter de la septième semaine, seuls les militaires qui ne sont pas vaccinés ou qui n’ont pas encore guéri du coronavirus s’ils ont été infectés seront soumis à un test hebdomadaire.

Les autres mesures de protection décidées en lien avec la pandémie continuent de s’appliquer.


Des nouvelles intéressantes du web